AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


 

Partagez | 
 

 N'oubli pas que des gens meurt à ce jeux là (FINIE)

Aller en bas 
AuteurMessage
Loua Byrn

avatar

Sexe : Féminin Messages : 12
Age : 25 Inscrit le : 19/02/2012

MessageSujet: N'oubli pas que des gens meurt à ce jeux là (FINIE)   Dim 19 Fév - 5:06


      ▬ NOM : Byrn
      ▬ PRÉNOMS : Loua mais j'préfères que tu m'appeles pas
      ▬ SEXE : Débridé dude
      ▬ AGE &  DATE DE NAISSANCE : 17 ans d'puis le 9 juin 93
      ▬ NATIONALITÉ : Écossaise
      ▬ ORIENTATION SEXUELLE : I love pussies


STEP I : Description physique

Tu nous sors la caméra vieux pervers, la bobine tourne, focus bien fait ? Tu l'as vois pas ma gueule sur le dossier que j'ai remplie ? Je suis une putain d'irlandaise, le genre qui peux pas renier sa partie. La rousse qui pue, la sorcière, la saleté de poil de carotte avec sa tignasse qu'on croirait trempée dans l'pot d'peinture. Bien sûr de manière plus poétique je peux aussi dire que ma chevelure s'apparente à la lave d'un volcan capricieux, ondulations imprécises et têtues qui me permettent tout juste de coiffer les mèches folles après la douche. Que sur ma peau on croirait à un accident de sucre roux, éparpillé comme une galaxie couleur de miel sur mon corps diaphane et décharné. Mais ça ne t'étonneras pas que si j'dis que le lyrisme ça m'emmerde, et en outre que j'ai pas qu'ça à foutre. J'suis comme je suis, qu'est c'que ça change à la sauce au fond ? Un peu trop maigre c'est vrai, du genre qui oublie facilement d'se sustenter pour finir le paquet de brunes à la fenêtre. J'peux pas me vanter d'avoir des formes inoubliables, ma poitrine tombe pile poil dans la norme, mes côtes se distingues nettement si j'porte un truc trop moulant. J'en ai pas honte, je fais avec et merci bien ça me suffit. Mes yeux sont clairs, souvent cernés. Au moins ça se compense et fait fuir les enquiquineurs. Qu'en au reste, ça n'appartiens qu'à moi. Parce que la chair c'est aussi secrets que les pensées. Les personnes qui ont pus y toucher, les traces qu'ils ont laissés, les blessures incrustées. C'est des souvenirs que j'donnerai jamais en pâture au vioc' pas capable de contenir leur curiosité.

STEP II : Description  psychologique

Je veux pas qu'on m'aime, ou seulement pour vous briser l'coeur. Je vous survole, vous dénie, et même que je rigole quand l'autre pleure. Que je l'appelle martyre, sans majuscule. Et même que je voudrais l'étrangler, pour qu'elle se taise et me laisse dormir. Même que je joue avec les gens comme autrefois je tordais des brins d'herbe. Un petit funambule fragile sur le rebord de la table, s'il m'aime pas, il tombe. Il s'écrase à terre, et puis moi je rigole encore. Des étincelles de sang sur les murs, mais dis-moi, c'est qui celle la, qui rit tout l'temps. Ce sont les sentiments qui m'enfuient, j'y suis pour rien. Je les regarde mourir, j'irais vomir après. Mais j'ai la trouille, tu sais. Beaucoup trop. J'ai cette boule dans la gorge, ces griffes plantées dans les poumons. Si je m'écoute, alors tu ne peux pas, m'aimer. Vraiment pas. Comme les autres avant. Et puis, ne cherchez pas des significations partout. Je suis nulle, à faire semblant, je sais. Mais, rien ne va comme je veux. Rien. Jamais. Et... J'ai beau faire ce que je peux... Rien ne s'arrange jamais. Je sais, je suis trop exigeante. Infantile, aussi. Tu veux le savoir, le mot qui me défini le mieux? 'Dure'. Pas d'explications, pas de déformations. Dure, un point c'est tout. Mon monde, il n'est ni noir, ni rouge, ni blanc, ni quoi que ce soit. Il est juste, aveugle. Mais c'est pour cette raison, tu vois. Que je ne vois rien des étoiles, que si elles ne me parlent pas, je ne peux pas savoir qu'elles sont là. Muet, aussi. Dans ce monde, il n'y a même pas de silence, il n'y a que le vide. Alors on invente des cris, mais on ne les entend pas. On les sent juste quand ils lacèrent le coeur. Mon monde, c'est un rocher, un noir à l'extérieur, comme ces morceaux de lune que l'on ramasse parfois. Et ça brille, mais c'est froid. Dur. Aveugle. Muet. Et ça écoute juste. J'ai d' la révolte qui m'file entre les doigts. Je vais la laisser grandir, dévorer ce qu'elle veut. Et je ne bougerais pas. Jamais. J'ai promis. Quitte à m'en attacher les mains. Au fil barbelé, s'il le faut. Que je tires, pour m'en sortir, et que je sente les pointes me ramener vers la réalité. Je veux du silence à l'intérieur... Mais ça, tu vois ça ne s'invente pas, ça s'offre.

STEP III : Histoire

14 ans - Glasgow. Pieds nus sur le goudron brulant je m'étouffe à moitié en courant sans cesser de rigoler. Légèrement devant moi je vois Alex, Finn et Jeanne qui s'enfuient eux aussi comme de vilain petits démons. Derrière nous le pion du collège hurle de rage, la chemise plus seulement trempée autours des aisselles, mais le tissu hawaïen devenu éponge au complet. Il ne nous rattrapera jamais, on est intouchables de toute manière, les meilleurs du monde. Au coin de la rue on opère un virage serré et l'on se cache dans une ruelle tout en obscurité. Retenant nos rires la mains sur la bouche des uns et des autres, on reste cachés le temps que l'autre idiot d'adulte soit passé. L'adrénaline venait d'entrer dans nos vis, et de nos regards tout émoustillés, nos joues rougies par cette mini course-poursuite on le sentait. Tout venais de changer. La chaleur de l'été tout juste commencé promettait beaucoup de rigolade, d'expérience à inventer. De conneries à tenter. Finn sort une paquet de tabac, l'ouvrant comme on découvre un trésor de piraterie. Jeanne elle dégaine un briquet de son sac à dos tout tagué. Elle fait vaciller la flamme sous nos regard fascinés, l'approche de Finn qui allume la clope qu'il s'était préalablement coincée entre les lèvres. La tension monte, on attend tous le verdict... Il tousse, s'étouffe. On éclate enfin de rire en commençant à faire tourner la cancerette. C'est à plusieurs qu'on arrive le mieux à être bête.

16 ans - Liverpool. J'ouvre la porte de la salle à la volée, mon sac à bandoulière sur l'épaule j'enfonce les mains mes poches sourcils froncés. La prof m'ordonne de revenir et de faire un effort. Je t'emmerde vieille bique je fais de mon mieux tempis si tu comprend pas ce que je dis. Mademoiselle Byrn vous devriez allez voir un orthophoniste pour diminuer ce soucis. Ce soucis c'est un accent, conasse ! Fous moi la paix avec ça ok ? Mourant d'envie de m'en griller une j'ignore donc l'immondice en robe liberty qui m'hurle dessus que si c'est ça je dit bonjour à un zéro d'oral. Aucun intérêt, largement inscrite sur la liste des cancres internationales j'vois pas pourquoi un zéro de plus ou de moins m'embêterai. J'vais rejoindre Finn et Jeanne, ignorer aussi la nausée passagère que le visage d'Alex vient de m'inspirer. On savait qu'un jour l'un de nous perdrai... Un coup de pied dans une poubelle fait passer ma rage momentanée, mais voyant les deux singes rigoler devant le portail je récupère une simple moue boudeuse. J'arrive donc à leur hauteur enflammant rapidement une gitane bien tassée. Quel ravissement surtout avec la robe de Jeanne qui se soulève un peu et la chemise de Finn qui baille sur le côté. Ils sont beaux mes meilleurs amis, mes amoureux déjantés. Bon on va s'amuser ? Il est plus de 18h et je suis pas encore bourrée ! Quoi mais, pourquoi ils parlent d'aller acheter de la ganja et des feuilles à rouler ?! J'ai dit que je voulais une bière, putain on m'écoute jamais...

17 ans - Liverpool. La grille de la salle de garde-vue s'ouvre sur une personne que je ne m'attendais pas franchement à voir. Ma mère, l'air plus rigide et déçue que jamais m'ordonne de la suivre. Une seconde je pense à refuser, mais toute ma verve et ma rage sont pour l'instant épuisées. Jeanne me fait un clin d'oeil, de cet air de leadeuse, magnifique qui l'a caractérise tellement. J'abdique donc et finie une bonne demi-heure plus tard assise dans la vieille guimbarde de ma génitrice. Tu te crois maligne ? Votre stupide jeu qui a coûté la vie à l'un de tes meilleurs ami n'étais pas une connerie assez grosse ?! Il fallait en plus cambrioler une épicerie, pour un pack de bière ! Des vacances géniales Loua, vraiment, tu me prouves encore une fois que tu es irresponsable. Je m'enfonce dans le siège, haussant les épaules sans sortir de mon mutisme. Je connais déjà la sentence, et cette fois je n'y rechaperai pas puisque j'avais promis. À la moindre incartade je partirai finir mon lycée au Japon, loin d'eux et de leur mauvaise influence. Ne croyez pas que je sois d'accord. Mais je sais que Jeanne me rejoindra, peu-être même qu'elle viendra avec Finn. Ils ne m'abandonneraient pas, seule, chez ma tante un peu dingue. On va lancer notre plan "fugue au Mexique", suffira juste qu'ils me retrouvent.

STEP IV : Groupe désiré ?

SHADOWS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chōji
Administrateur Violeur !
Dévore moi si tu l'oses...
avatar

Sexe : Masculin Messages : 307
Age : 26 Inscrit le : 14/01/2012

MessageSujet: Re: N'oubli pas que des gens meurt à ce jeux là (FINIE)   Sam 25 Fév - 5:14

    Bonjour/Bonsoir, bienvenue sur No Matter, au pays des fous :-D

    C'est avec plaisir que je me vois corriger ta fiche qu'on attendait tous avec impatience (Puisqu'il faut l'avouer, tu avais donné envie!) Et je m'lance donc~

  • Desc. Physique : J'adore ton style d'écriture, ca part en vrille et, ouaip, le lyrisme, en effet, on l'a dans l'cul ! :-D. Néanmoins, j'aimerai signaler des fautes qui... Argl, m'on tué les yeux ♥

    Spoiler:
     

    Et encore, tout n'y est peut-être pas (Tu constates que je fais mon job de nuit! Vive les heures sup'...) Et pour cette raison, je vais lire la suite très vite, et si je vois encore trop de fautes, il faudra faire une correction avant la validation :-/.

  • Desc. Mentale : Alors là, beau boulot, deux trois fautes au pire (Et encore) et j'aime beaucoup. Le style est à la fois net et totalement imprécis. Tu te rattrapes ♥ J'aime ça. J'espère que l'histoire va suivre le mouvement :-D

  • Histoire : Une petite fourchette d'environ 5 fautes, donc tu te rattrapes drôlement bien (I love you my dear). L'histoire est SUPER bien tournée, tu es très "djeun" (enfin on s'comprends) et ton personnage à l'air très vivant. Je l'apprécie, mais je sens qu'elle va mettre un sacré boxon à Noma ! :-D

  • Je peux donc,même si je te demande de faire attention (car je pense que c'est la ce qui a fait un petit problème en ortho!) tu es entièrement validée et même que ta fiche roxxait sur le fond ♥ (et même la forme, wesh)


_____________________________________________________________________

[list]
Co-Admin - Chōji Ikeda
Stamp by Kennedy.
DC-Allan&Erza
[list]
« The question is; Who care ?»

SAE NAEDOKI M'A DIT
-Je suis quelqu'un d'ouvert.
-Ouvert des cuisses, ouais !
[/list:u]
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loua Byrn

avatar

Sexe : Féminin Messages : 12
Age : 25 Inscrit le : 19/02/2012

MessageSujet: Re: N'oubli pas que des gens meurt à ce jeux là (FINIE)   Sam 25 Fév - 5:27



Pour l'ortho c'est surtout que je suis une affreuse tête en l'air qui jongle entre trop de trucs en même temps => Moi même en voyant les fautes j'ai sauté au plafond, parce qu'en vérité, cette description physique ça me soulait tellement, j'avais tellement l'habitude de merdouillé que j'ai pas bien relu. Désolé pour cela et je peux jurer que ça ne se reproduira pas ❤. Puis, la preuve, j'suis pas un dico ambulant mais j'm'en sors bien mieux sur le reste de la fiche (a) *out*. En tout cas merci pour la validation j'suis heureuse que tout est convenu quand même ❤.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chōji
Administrateur Violeur !
Dévore moi si tu l'oses...
avatar

Sexe : Masculin Messages : 307
Age : 26 Inscrit le : 14/01/2012

MessageSujet: Re: N'oubli pas que des gens meurt à ce jeux là (FINIE)   Sam 25 Fév - 5:35

Mais te tracasse pas - je suis le pire à ce niveau ! Mieux vaut m'éviter comme valideur ♥ (oui j'invente des mots)

Et oui ! Oui, oui, oui, tu as géré sur le reste de ta fiche et c'est pour ca que j'ai précisé que c'était du à de la distraction (j'avais donc raison) car avec un tant soit peu d'attention, tu déchires carrément ;-). Ta fiche était agréable à lire, et tu as un bon style. Je suis content que je valide des gens avec des styles particuliers sur NM. ♥ Vous nous aidez à monter le niveau ;-).

Amuse toi bien parmi nous, et j'te fais confiance pour la suite!

_____________________________________________________________________

[list]
Co-Admin - Chōji Ikeda
Stamp by Kennedy.
DC-Allan&Erza
[list]
« The question is; Who care ?»

SAE NAEDOKI M'A DIT
-Je suis quelqu'un d'ouvert.
-Ouvert des cuisses, ouais !
[/list:u]
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: N'oubli pas que des gens meurt à ce jeux là (FINIE)   

Revenir en haut Aller en bas
 
N'oubli pas que des gens meurt à ce jeux là (FINIE)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentation du personnage :: Validés-
Sauter vers: