AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


 

Partagez | 
 

 JUST LOLITA le journal par des fans pour des fans [FINISH]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: JUST LOLITA le journal par des fans pour des fans [FINISH]   Jeu 12 Juil - 19:40


      ▬ NOM : Hatcher
      ▬ PRÉNOMS : Lolita
      ▬ SEXE : Féminin
      ▬ AGE & DATE DE NAISSANCE : 19 ans, née le 13 mars
      ▬ NATIONALITÉ : Japonaise - Américaine
      ▬ ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro


STEP I : Description physique


Et les femmes, elles en pensent quoi ?


Celle-là je pouvais pas la supporter ! La miss est mieux foutue que les autres alors elle joue les fières. Mais ma chère sache que l'apparence ne fait pas tout, pff ! De plus moi au moins mes cheveux c'est du naturel !

- Témoignage de Patricia Volmon, ancienne camarade de classe -

Haaaaaan Lolitaaaa ! Trooop belle, je veux lui ressembler, je veux être comme elle. Loli c'est comme une top modèle, nan Loli c'est une top modèle, elle est parfaite ! Je la veuuuuuux pour moi toute seule ! Excusez mon excitation mais essayez donc de comprendre... hein.

- Témoignage de Jude Lorenburg, grande fan -

Moi je dis qu'on dirait un cachet d'aspirine. Pour moi elle est trop blanche, alors je n'ai qu'une chose à lui dire: "Hey ma p'tite va me faire cuire un peu ces fesses !"

- Témoignage de Tsu, 2ème année -

Cette fille elle est tellement parfaite qu'on dirait qu'elle est fausse. Vous pigez l'truc ? Non ? Bah tans pis alors, je me comprend c'est l'essentiel. Non mais j'vous jure, bon beh c'est pas tout mais j'dois aller chez le coiffeur on dirait qu'un pétard ma exploser à la tronche... Hey vous avez pas noté ça !? Attendez que j'vous attrape !!!!

- Témoignage Anonyme -


- La plupart des témoignages établit par les hommes étaient, pour la plupart, semblables, les mêmes termes revenaient presque toujours. Votre cher journal a donc prit soin de n'en choisir qu'un afin que le tout ne fasse pas trop répétitif. -

C'est très simple j'en avais marre de tout, de mon travail embêtant, de ma femme, de ma vie tout court... Alors j'avais décidé de me changer les idées grâce à ce breuvage que tous les ados aiment tant boire pour faire la fête en me rendant dans un lieu que je n'avais encore jamais côtoyé, un lieu bondé, pour la plupart, par de gros ivrognes pervers qui ont soif de chair fraiche, du moins c'était ce que je pensais avant d'avoir franchi le seuil du bar. Dès lors je fus transporté dans un monde magique je croyais que je rêvais, si ce que je voyais n'était autre qu'une hallucination ou si cette jeune femme était bien là, assise au bistrot. Ce fut probablement la plus belle créature que je n'avais jamais vue, je ne pouvais m'empêcher de la scrutée du regard, explorant chaque partielle de ce corps élancé qui ne demandait qu'à être dévoré. Étant assise face au barman je n'avais que la vue de son dos nu recouvert par sa longue chevelure bleutée, probablement une coloration mais cela n'avait guère d'importance, la scène me plaisait déjà. Sa robe rouge pétant était découpée jusqu'à la limite de ses fesses, je frétillais en imaginant pouvoir caresser sa peau au tint clair qui, à première vue, avait l'air d'une douceur légendaire, faire passer mon index tout le long de sa colonne vertébral afin de lui extirper quelque petit frisson oui j'aimerais. Mais le spectacle ne s'arrêtait pas là il ne faisait que commencer... La jeune femme pivota sur sa chaise afin de se retrouver face à toute la salle, ce fut à cet instant que mon coeur palpita dans ma poitrine, ces formes généreuses me donnaient envie, son décolleté plongeant ne faisait qu'accentuer mon désir de la possédée. Son visage était tel un ange mais ce petit sourire qui se dessina sur ces lèvres charnues, donnant l'impression d'être aussi douce qu'une pétale de rose, me disait le contraire, cette fille-là était loin d'être un être pur. J'étais émerveillé par ces yeux si envoutants, en un battement de cils elle me fit chavirer par la clarté de son regard, on y percevait cette couleur océanique qui faisait rage, comme une mer totalement déchainer. Je sortis de ma rêverie quand la jeune femme se leva, révélant ses longues jambes fines à mes yeux avides, les sentir se resserrer autour de ma taille me faisait tourner la tête, je commençais à avoir chaud, tellement que j'avais l'impression que j'allais exploser. Personne avant ne m'avait fait cet effet-là, je la voulais, cette déesse descendue du ciel, cette tentation que tout homme ne saurait refuser, oui je la convoitais....

- Témoignage de Carter Fuber, 29 ans, chauffeur de bus -

Voici ce dont votre journal en a conclut: les hommes considèrent Lolita comme une douce friandise et aimeraient sans nul doute se la faire, tandis que les femmes, jalouse d'un tel physique, aimeraient très probablement que notre demoiselle ait un accident de sorte à ce qu'elle n'ait plus l'air d'une jolie poupée si vous voyez le genre... Un accident est vite arrivé.


......................................................................................................................................

Style vestimentaire :


- Vous trouverez à la suite la recette qui fait une Lolita parfaite, simple et facile à préparer. -


Voici donc la recette d'une parfaite Lolita que nous avons sélectionné. Elle est simple à réaliser même pour une débutante en matière de mode. A savoir : Cette recette convient pour n'importe quelles personnes à condition d'avoir de l'argent.


Liste des ingrédients

  • Minishort CHANEL en satin noir - 439€

  • Top style lingerie noir CHANEL - 330€

  • Bottines guêtres CHANEL en agneau mordoré et marron - 290€

  • Sac GIVENCHY en cuir noir - 800€

  • Ceinture GUCCI bronze - 130€



Variante : vous pouvez également varier les accessoires (bracelet, foulard, collier, ...)
Pour un total de : 1989€

Suite à cette recette vous devez sans doute vous faire une petite idée du genre de vêtements qui remplit la garde-robe de notre demoiselle. Ce n'est pas le cas ? Bon alors laissez nous être plus explicite à ce sujet.

Lolita est une femme qui aime la mode, une femme de gout, elle aime porter les dernières tendances vestimentaires quitte à changer du tout au tout. Son style ? Probablement un mélange entre fashions et branché avec un zeste de glamour et de classe. Si nous vous disions le montant total du contenu de sa penderie vous feriez très certainement une crise cardiaque, car en plus d’être grande elle est blindée et ceux avec les plus beaux vêtements de marques. Pour elle, la mode n'a pas de prix, si elle flashe sur une paire de Ray-Ban vous pouvez être sûr que la miss l'achètera aussitôt peu importe si cela lui coute les yeux de la tête. Ayant des parents disons riches la demoiselle peu très bien ce le permettre... Regardez là bien le jour ou elle paraîtra devant vous, à elle toute seule elle vaut un million.


STEP II : Description psychologique


Ce que pense les autres


Lolita ? Elle est comment dire... Difficile à cerner, on a du mal à savoir ce qu'elle pense dans sa petite tete. Un jour elle aura un sourire éclatant aux lèvres un autre une mine renfrognée, on ne sait pas pourquoi... En fait je dirais qu'elle est d'humeur changeante.

- Témoignage d'Iroshi Nagasaki, camarade de classe -

La fille aux cheveux bleus ? Bah elle est bizarre, une bombe certes mais assez spéciale. Je ne suis jamais vraiment resté avec elle au lycée mais je peux dire que cette fille est très loin de ce qu'elle prétend être. Derrière cette personne snob, bien élevé se cache en fait une tout autre personne...

- Témoignage de Nick Velberg, camarade de classe en 1ère année -

Mlle Hatcher ? Une jeune fort sympathique, elle est appliquée dans son travail, ne perturbe jamais la classe, un bulletin scolaire plus que satisfaisant... C'est l'élève que tout professeur rêverait d'avoir, je suis ravi de l'avoir dans la classe, c'est une bouffée de fraîcheur. L'unique défaut que l'on pourrait lui reprocher serait probablement le fait qu'elle est systématiquement en retard... Mais bon avec une élève de ce niveau là, ce n'est pas bien grave.

- Témoignage d'un professeur -

Hatcher ? Et bien pour être honnête avec vous, j'ai pu remarquer que derrière ce petit visage d'ange nous avons quelqu'un de complètement instable. Elle manipule son entourage pour obtenir tout ce qu'elle désire, c'est une vraie petite joueuse... Lolita est l'une des patientes que j'aimerais découvrir plus en profondeur, elle me trouble vraiment...

- Témoignage du psychologue du lycée -


- Vous avez ci-joint quelque témoignage concernant la demoiselle fait par son entourage. Notre demoiselle en a pris connaissance et a décidé de vous répondre -

Comme vous pouvez le constater les avis sont mitigés. Je suis une personne qui se démarque plus que d'autres, certainement du fait est que je possède une personnalité si complexe qu'il est parfois difficile de me cerner. On croit me connaître, et soudain on réalise qu'on se trompe complètement, car je ne me montre que rarement tel que je suis vraiment. On pourrait tout aussi bien dire que je possède deux personnalités différentes, selon les personnes avec qui je me trouve... Bref trêve de bavardage, laissez-moi donc être plus explicite à ce sujet... À première vue au lycée, plus exactement en cours je pourrais être qualifié comme étant quelqu'un d'intellectuelle et parfois même de snob je vous l'accorde. Ayant reçu une éducation stricte mais juste, je sais me montrer maniérée, garde un grand respect d'autrui, qui peut cependant, être perdu au fil d'une conversation ou d'un conflit. Je sais me contrôler, du moins, je ne frapperai jamais la première, où ne sera jamais la première à avoir des paroles déplacées. Je suis sérieuse, soignée et appliquée, je travaille d'arrache-pied et récolte des notes plus que satisfaisantes, en bref le parfait modèle à suivre pour réussir dans la vie de tous les jours. Mais que se cache-t-il vraiment derrière ces points parfaits ? Je vais vous le dire, je suis une contradiction à moi toute seule une fois sorti du contexte des cours. Je développe . Ok. Je peux être généreuse comme radine, tout dépend des personnes et de mes humeurs. Je peux être douce pour vous charmer et récolter accessoires ou habits que j'ai dans ma ligne de mire. Il en va de même pour les garçons. Je les analyse d'abord de loin, et dès que je pense avoir assez d'informations pour être plus qu'une "simple fille bien foutue" aux yeux de ma cible, j'approche. Je peux être sociale comme asociale. Mais là, ça dépend seulement de votre gueule. Si elle ne me revient pas dès le départ, vous partez avec un beau handicap. Mes côtés négatifs ne sont pas souvent visibles, préférant être mal entourée que seule. Je peux être hypocrite comme parfaitement sincère, la plus garce et méchante de vos connaissances comme la plus gentille et serviable. Bien que les côtés garce et méchante, faut vraiment que vous les cherchiez pour les trouver. Au fond je ne suis pas si mauvaise. Juste à plusieurs facettes. Je peux encore vous dire que je suis jalouse et possessive, mais ça, à un point maladif. Et sur tout. Des affaires, de la nourriture, des gens. Quand j'ai, je garde. Mais que serais-je, hormis tout ça, sans mon plus grand défaut qui empire un peu plus les choses ? Bah je ne saurais pas moi, voilà. Et ce défaut c'est quoi . Je vais vous le dire. Je ne sais pas pourquoi mais je suis toujours en retard. Quand je prévois un truc, il faut s'attendre à ce que je sois en retard, et ça pour n'importe quoi. Les rendez-vous, les entrainements, même les cours ne font pas exception... Alors voyez, je suis loin d'être parfaite.

- Réponse de Lolita Hatcher -

STEP III : Histoire

Dossier n°26.
Patient Lolita Hatcher.
Docteur Jack Letertre.




Tout ce qui sera écrit ici a été dit par la patiente, agée de dix sept ans, au cours des différents entret
ients.


Visite n°07:

« Ah parce qu'en plus de venir ici sans vraiment qu'on me l'ait demandé, il faut que je raconte ma vie ? Comme si le fait de parler de mon enfance et de mon adolescence, en plus de répondre à des questions complètement inutile changerait quoi que ce soit. Enfin...Puisqu'il le faut. »

Commençons par le commencement, toute histoire à un début, la mienne ne fait pas exception je suppose. Croyez le ou non, je suis née dans les toilettes d'une discothèque branchée. Mes parents avaient toujours été très fêtard, même si la pauvre dame devait avoir un maximum de repos selon les consignes de son médecin, l'envie de s'amuser restait là et pour ma mère, enceinte ou pas, cela ne changeait guère. Irresponsable ? Inconscient ? Très probablement me diriez-vous. Quoiqu'il soit, d'aussi loin de ce que je me souviens et d'après ce qu'on m'a toujours dit j'ai eu de la chance, cela aurait pu être pire. Entre nous je préfère de loin la musique entrainante qui se jouait en arrière-plan plutôt que l'atmosphère d'un hôpital. Au moins une chose est sur, ma naissance ne fut pas banale, entre mon père qui était à la limite de tomber dans l'inconscience, car oui il avait bu, et ma mère qui agonisait pour me faire sortir dans ce lieu plein de bruits j'avais été servi. Par la suite on m'a raconté que l'un des employés de la discothèque nous avait trouvé et qu'il avait directement appelé les urgences. Vous vous doutez de la suite, on avait gagné un ticket gratuit pour un séjour à l'hôpital. En même temps, là encore j'ai eu de la chance. Si on ne m'avait pas pris en charge je serais sans doute morte. La cause ? J'ai voulu sortir trop tot du ventre de ma mère, sans doute pressé de voir le monde extérieur ou peut-être bien le boucan qui m'avait réveillé...


Confessions recueillies par le Docteur Letertre, pour être ajoutées au dossier de sa patiente. Ici, ce sont des témoignages de son entourage.


Mr. Daniel Hugues, employer dans une discothèque

« Au départ j'avais entendu de petits cris provenant des toilettes, je n'étais pas vraiment sur de ce que j'entendais, ces cris se mélangeaient à la musique de la boîte mais histoire d'être sur je suis allé vérifier. Quand j'ai ouvert la porte, j'ai cru rêver. Là devant moi se tenait une femme d'environ une trentaine d'années, allongée à terre, le visage rougi et en sueur avec non loin d'elle un nouveau-né, braillant aussi fort qu'il le pouvait. À l'instant présent je ne sus pas trop quoi faire, appeler mon patron qui les aurait tous jetés dehors pour avoir dégueulassé son sol ou apporter mon aide. La deuxième option me parut plus approprier... »


Mr. David Frasko, docteur

« Ce couple-là, je ne les oublierais pas c'est certain. Quand ils ont débarqué à l'hôpital et que j'ai étudié leur dossier, c'était comment dire, le choc ? J'avais été assez clair. Mme Hatcher ne devait pas quitter son lit et pourtant elle avait été retrouvé dans cette discothèque avec son mari ivre mort et son bébé hurlant aux éclats. Je comprends parfaitement son envie folle de vivre, s'amuser, rester à la maison pendant x temps n'est pas très amusant, mais de là à mettre en péril la vie de son enfant, c'est totalement imprudent, elle ne mesure pas les conséquences de ses actes. »


Visite n° 08:

« Je suppose que cette fois-ci vous allez la suite ? Ai-je raison ? Bien évidemment. Vous voulez peut-être que je poursuive mon histoire exactement là où je me suis arrêté la dernière fois ou je peux faire un petit saut dans le temps ? Très bien alors continuons. »

Je devais avoir neuf ans, nous vivions dans une luxueuse maison, mes parents gagnaient bien leur vie et j'étais toujours la première à le savoir. On me gattait, j'avais absolument tout ce que je voulais. Chacun de mes désirs était assouvi, j'aurais pu demander le monde je suis certaine que mes parents me l'auraient servi sur un plateau en or massif. Plusieurs fois je me suis demandé la raison pour laquelle on me choyait autant... Était-ce le fait que je sois fille unique ? Ou peut-être bien était-ce pour combler cette sensation d'amertume qui envahissait leur coeur... en même temps je les comprends, n'étant pas très fière d'eux, de leur comportement complètement irresponsable qui aurait pu avoir de très grave conséquence, ils essayaient simplement de se racheter en me comblant de tout ce qu'un enfant rêvait d'avoir. Cela ne me posa guère problème, au contraire. Mais voyez-vous à force de vivre dans un monde embelli par cadeaux et argent je suis devenu au fil des années cet être perfectionniste qui se croit meilleur que les autres et veut à la fois être un modèle pour tous. Le tout c'était répercuté sur moi, physiquement je voulais devenir "la poupée parfaite et jolie", il en va de même psychologiquement, je recherchais toujours la perfection. À quatorze ans, j'en faisais déjà dix-huit. Vêtement de marque, maquillage sur la tronche, haut talon, poitrine déjà bien développer... J'étais la personne à suivre dans mon école, si j'arrivais mal coiffé vous pouviez être sûr que la majorité des filles présente dans l'établissement en faisait de même le lendemain, mais je vous rassure cela n'est jamais arrivé. Ne suis-je pas un modèle de perfection après tout ?


Confessions recueillies par le Docteur Letertre, pour être ajoutées au dossier de sa patiente. Aucun témoignagne nécessaire.


Visite n° 15:

« Je sais très bien ce que vous allez me dire, les sept dernières visites ne vous ont pas appris grand-chose mis à part peut-être le fait que je n'avais pas vraiment envie de discutailler avec vous. Je n'y peux rien la partie qui va suivre ne m'enchante pas tellement en fait... Mais puisqu'il faut aborder le sujet, allons-y. »

Pour mes seize ans je voulais le plus majestueux des anniversaires, et pour cela le portefeuille de mes parents allait en prendre pour son grade. Je voulais que tout soit parfait, les invités, la salle, le gâteau, les cadeaux, en bref la soirée en elle-même devait être parfaite. J'avais choisi de fêter mes seize ans dans un prestigieux hôtel, à la fois class et raffiné, il devait y avoir une bonne centaine d'invités. Bien sur étant l'une des filles les plus populaires dans mon école tout le monde voulait être de la partie, mais étant donné les cas sociaux qu'il pouvait y avoir j'ai dû restreindre ma liste d'invités. C'est sur je ne voulais pas qu'un débile profond gâche ma fête. Mais faut croire que je l'ai gâché à moi toute seule... Tout se passait plus ou moins bien, on m'avait offert divers cadeaux plaisants du genre bijoux, vêtement, l'autographe de ma star préférée soit Lady Gaga complètement gaga mais je l'adore que voulez-vous, une voiture même ! Enfin cela ne venait pas de mes amis(e)s, vous vous en doutiez, mais de mes parents. Et ce n'est pas le seul cadeaux que j'ai eu de leur part... l'autre, ce fut le plus beau. Une carte bancaire ! Avec en prime toute leur fortune, qui au passage serait transférer sur mon compte dès mes dix-huit ans. Ce n'est pas magnifique tout ça . Le bonheur de leur fille passait avant le leur quitte même à ce qu'ils soient totalement ruinés cela leur étaient égal. Décidément c'était le plus beau des anniversaires, vous savez comme dans l'émission "mon incroyable anniversaire" sur MTV, et bien c'était pareil. Enfin c'était ce que je croyais, malheureusement la fête ne s'est pas terminé comme elle aurait dû se terminer dans l'émission c'est-à-dire parfaitement, comme dit plus haut j'ai tout gâché... En fin de soirée je ne sais pas vraiment ce qu'il met passé par la tete, disons qu'à ce moment-là ce n'était pas vraiment moi. C'était comme si une autre personne avait pris ma place, ou alors c'était comme si la véritable moi c'était réveillé de son profond sommeil... Pour être honnête avec vous, la soirée s'est terminée en catastrophe et la catastrophe c'était moi. J'ai tout foutu en l'air, tout casser, tout déchirer, tout...

« Mlle Hatcher pardonnez-moi de vous couper, mais ne cherchez-vous pas à dire que vous êtes une personne à double personnalité ? Je pourrais parfaitement comprendre que vous ayez développé certains symptômes, je pourrais conclure à une éventuelle schizophrénie mais cela serait sans doute trop poussé... Peut-être un début de dépression ou autres... »

« M'insuletriez vous de folle ? »

« Nullement, je ne fais que vous analyser afin de mieux vous comprendre... »

« M'analyser ? Me faites pas rire monsieur, c'est pourtant clair non, ce jour-là j'ai pété un plomb. »

« Êtes-vous sûr de ce que vous avancez ? »

« Parfaitement, il n'y a rien à dire de plus. »



Confessions recueillies par le Docteur Letertre, pour être ajoutées au dossier de sa patiente. Ici, ce sont des témoignages de son entourage.


Caroline Vanel, amie depuis le collège

« Je me souviendrais toujours du jour où Lolita a fêté ses seize ans, c'était vraiment comme elle l'avait imaginé: parfait. Il n'y avait aucune faille, que ce soit dans l'animation, la décoration, la nourriture... Tout était sublime, je me souviens encore la façon dont elle nous a quittés pour marquer la fin de la soirée... au volant de son magnifique porche, un sourire éblouissant aux lèvres. »


Steve.B Pestovick, premier petit ami

« Faut le dire Lolita était vraiment superbe, ravissante comme à son habitude je suis assez dégouté qu'elle met plaquer... Pour en revenir à la soirée, et bien c'était nickel du début à la fin. Je n'ai rien d'autre a ajouté. »


Conclusion de la visite:
En comparant les dires de la patiente et les témoignages des personnes présentent lors de son anniversaire je peux conclure que Lolita est probablement victime d'hallucination chronique, l'unique problème est tel qu'elle ne s'en rend pas compte, pour elle tout est bien réel.


Visite n° 26:

« Cela fait un moment que vous me suivez Docteur, aujourd'hui je voudrais vous annoncer que ce sera ma dernière visite. Je vous ai à peu près tout raconté, je ne vois pas trop quoi ajouter... Je pourrais très bien vous faire part de ma journée avant de vous quitter. Faisons comme ça voulez-vous ? »

Ce matin j'ai fait comme tous les autres matins, je me suis levée, habillée et tout ce qui s'en suivi. Mais peut-être aujourd'hui y avait-il quelque chose de différent en fin de compte... Je veux dire pas dans ce que je pouvais faire, aller en cours tout ça, mais en moi. J'avais une drôle de sensation que je ne serais expliqué, un mélange de lassitude et d'ennuie peut-être. Le fait du train-train habituel me lasse, oui c'est ça je pense. Je ne supporte plus mes parents qui sont trop présents, certes c'est bien d'avoir tout ce que je veux mais avoir votre mère ou votre père qui vous colle au cul, excusez mon expression un peu déplacée, à longueur de journée c'est barbant. À la maison, ils sont toujours derrière moi, dehors c'est pire. Je reçois sans cesse des coups de téléphone. En outre, mon école aussi me gonfle, tout le monde est à mes baskets. J'aimerais changé, oh mais attention pas changée ma façon d'être, j'aime la personne que je suis, j'aime être parfaite. Ce que j'aimerais changer c'est sans doute ce quotidien. Le fait de voir toujours les mêmes personnes, qui faut l'avouer se ressemble tous, c'est à croire qu'ils n'ont pas de personnalité qui leur sont propres. Ça voyez-vous, je n'en peux plus, même avec vous c'est la même histoire. Je parle vous m'écoutez, de temps à autre vous hocher la tete ou encore quand c'est vraiment nécessaire vous me posez une ou deux questions par-ci par-là... Docteur, parfois je me dis que ce serait mieux si je partais. Ce serait comme m'échapper de cette routine, je déploierais mes ailes et irai le plus loin possible, sans jamais me retourné au risque que mes ailes partent en fumée...


Conclusion du dossier dans son intégralité:
Lolita est une jeune fille très complexe, qui aime son mode de vie. C'est d'une manière générale, une fille aimable, sauf à certaines occasions dont j'ai pu remarquer au cours de nos entretiens. Elle ne se fixe pour unique règle, de vivre comme elle le souhaite. Je pense, en tant que son médecin, que l'univers qu'elle s'est créée, cet univers de perfection n'est autre qu'une façade à ce qu'elle endure vraiment au fond d'elle. Et parallèlement il y a ces hallucinations... tout est tellement trop parfait qu'elle en vient à imaginer le contraire. Mlle hatcher a toujours été au centre du monde, peut-être un peu de recul lui fera le plus grand bien. La décision est prise : elle sera envoyée dans un établissement du nom de Noma et sera mise sous traitement.

STEP IV : Groupe désiré ?

TRALITY


Dernière édition par Lolita Hatcher le Sam 14 Juil - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sae
Administratrice - Fondatrice
avatar

Sexe : Féminin Messages : 722
Age : 25 Inscrit le : 01/02/2010

MessageSujet: Re: JUST LOLITA le journal par des fans pour des fans [FINISH]   Jeu 12 Juil - 20:09



YO ! - Moi je m'appelle Lo-LITA...

Trop facile, je me devais de la faire. Alors déjà, bienvenue sur No Matter miss. T'en as de la chance, tu tombes en plein dans le grand changement du forum. On est en pleine évolution et d'ici peu, le RPG changera... Mais c'est pas un soucis, ta présentation conviendra tout autant pas d'inquiétude.

Commençons donc par détailler tout ça. Ta partie physique est bien. J'aime beaucoup l'idée des témoignages, c'est vraiment sympathique. J'avais fais la même chose sur mon dernier personnage. Coupine ! ♥ Tu écris bien, pas de fautes à m'en faire frôler l'infarctus, même si t'as quand même quelques inattentions... Le seul petit bémol que je te trouve, c'est quelques phrases trop longues qui alourdissent un peu la lecture parfois. Mais bon, c'est loin d'être un drame. Ta petite conclusion est sympa, mais une petite faute la gâche un peu par contre : "tandis que les femmes jalousent de son physique, tellement qu'elles en deviennent odieuses". Gare à la relecture. ;D L'idée de la recette pour son style vestimentaire est assez originale et ça me plait. Ton personnage a de sacrés goûts de luxe !

Sa personnalité est sympa. Tout dans la contradiction, très lunatique, noir/blanc et assez dans les extrêmes. J'ai rien à dire de plus, ça me convient. Sa petite manie d'être toujours en retard est un bon point. Ca la démarque un peu et ça lui donne un côté plus humain, plus proche de nous et de la banalité. C'est une bonne chose, ça la rend plus accessible, plus réelle.

Pour l'histoire, que tu continues sur les témoignages, c'est tout bon aussi. On s'en doutait, ton personnage n'a pas eu une vie de rêve non plus. La naissance dans les toilettes d'une discothèque ? On a vu plus chaleureux ! Et faut croire que l'argent et les paillettes ne rendent pas toujours heureux... J'ai eu un peu peur à un moment que tu confondes schizophrénie avec dédoublement de personnalité mais non ! Tes symptômes s'apparentent bien à une schizophrénie donc c'est bien. Ton personnage en est vraiment intriguant. :D

Bref, j'ai fais le tour. De manière générale ta présentation est bien, intéressante et j'aime beaucoup ta manière originale de présenter les choses. Pour le groupe, vu qu'ils vont changer c'est pas bien grave... Mais j'hésite aussi carrément. On peut la voir comme une Trality, mais vu qu'elle pète des câbles parfois... Shadow ? Comme tu le sens !

Tu es validée cependant et tu pourras RP dès que tu auras choisi ton groupe ! ;D Bienvenue encore - et désolé pour la validation assez rapide, je dois aller manger. xD


_____________________________________________________________________


Frédéric Beigbeder ▬ Fuir. Toujours. Et courir sans relâche. Et puis, un jour, s'arrêter pour dire à quelqu'un, en le regardant droit dans les yeux : c'est toi dont j'ai besoin, vraiment. Et le croire. Ce serait beau alors, de ne pas éclater de rire, d'avoir un peu peur, et de prendre des risques, de faire des trucs ridicules. Et de cesser de fuir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-matter.forumperso.com
Chōji
Administrateur Violeur !
Dévore moi si tu l'oses...
avatar

Sexe : Masculin Messages : 307
Age : 26 Inscrit le : 14/01/2012

MessageSujet: Re: JUST LOLITA le journal par des fans pour des fans [FINISH]   Ven 13 Juil - 0:15

  • Bonjour/Bonsoir & Bienvenue à toi demoiselle !

    Je suis un admin' très vilain, je n'ai pas lu ta fiche. Mais c'est parce que je suis en heure supp', là, j'entre dans la partie ou je devrais être absent. Ne m'en veux donc pas. Ceci n'est pas une demande, mais bien un ordre :-).

    Amuse toi bien parmi nous et je laisse la reine des reines se charger de faire le reste comme elle sait si bien le faire~

_____________________________________________________________________

[list]
Co-Admin - Chōji Ikeda
Stamp by Kennedy.
DC-Allan&Erza
[list]
« The question is; Who care ?»

SAE NAEDOKI M'A DIT
-Je suis quelqu'un d'ouvert.
-Ouvert des cuisses, ouais !
[/list:u]
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JUST LOLITA le journal par des fans pour des fans [FINISH]   Sam 14 Juil - 13:06

Bonjour.

J'ai édité ma fiche afin de mettre le groupe que j'ai finalement choisi : Trality.
Je suis heureuse que ma fiche plaise en tout cas et merci ^^

Chōji ne tant fait pas je ne t'en veux pas, tu pourras lire ma fiche quand tu voudras ^^
Revenir en haut Aller en bas
Sae
Administratrice - Fondatrice
avatar

Sexe : Féminin Messages : 722
Age : 25 Inscrit le : 01/02/2010

MessageSujet: Re: JUST LOLITA le journal par des fans pour des fans [FINISH]   Sam 14 Juil - 16:59


Okey, va pour Trality, pas de problème. Bon jeu ! ;D

_____________________________________________________________________


Frédéric Beigbeder ▬ Fuir. Toujours. Et courir sans relâche. Et puis, un jour, s'arrêter pour dire à quelqu'un, en le regardant droit dans les yeux : c'est toi dont j'ai besoin, vraiment. Et le croire. Ce serait beau alors, de ne pas éclater de rire, d'avoir un peu peur, et de prendre des risques, de faire des trucs ridicules. Et de cesser de fuir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-matter.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JUST LOLITA le journal par des fans pour des fans [FINISH]   

Revenir en haut Aller en bas
 
JUST LOLITA le journal par des fans pour des fans [FINISH]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentation du personnage :: Validés-
Sauter vers: