AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


 

Partagez | 
 

 Erza, Rousse. - Henri de Toulouse-Lautrec

Aller en bas 
AuteurMessage
Erza Down

avatar

Sexe : Féminin Messages : 4
Age : 26 Inscrit le : 08/02/2012

MessageSujet: Erza, Rousse. - Henri de Toulouse-Lautrec   Ven 11 Jan - 4:02


LE PASSEPORT SALE PORC

    • NOM : Down. Ca m'vient d'ma tendance à m'enfoncer toujours plus bas. Sympa, le dirlo' d'l'orphelinat hein ? Sale con.
    • PRÉNOMS : Erza. Sans H sans S et avec poing dans ta tronche espèce d’illettré.
    • SEXE : Mettons les choses au clair tout de suite. Je coûte cher. Et à la minute.
    • AGE : Ca s'demande pas à une dame ! Surtout que j'en sais rien.
    • NATIONALITÉ : IMAGINGERIHAVEASOUL. Et j'suis écossaise au passage.


VOS SOUVENIRS OUBLIÉS IMPORTANTS


«-Quinze dollars pour ta chatte poupée.  
-Une baffe pour ta gueule, blaireau?
»

Éclats de rire. Mastications de chewing-gum. Élégance bovine. Il colle aux dents, le vieux vicieux parfumé comme la dernière des putains. Il colle aux fesses, colle à la presse, colle au fric qu'elles accumulent tous les soirs. L'étalage dallé à la propreté  douteuse vous propose ce soir son plus grand cru. Pas très frais, plutôt dépassé, mais la ficelle est bien serrée, rassurez vous. Y'a la place large pour au moins deux ou trois trous duc' dans la région. Et pour quelques dollars, la dinde peut-être fourrée avec une recette maison.

«-Tu vois ma belle, si on était vraiment des merdes, eh ben on coûterait moins cher. »

L'enfant lève les yeux vers la grande dame en bas résille. Boulette de cheveux roux emmitouflée dans une veste dix fois trop grande, elle nie en bloc.

«-Mais parle, merde! Avec ta touffe là on comprends même pas s'tu dis oui ou non. Rase toi j'sais pas, fais un truc.
-Non.
-Quoi, non?! T'en as pas marre de voir aussi clair que ceux qui m'lèchent ?!
-Non, non...  Le prix... On en a pas...
»

La dame aux bas réfléchit un instant puis, dans un geste machinal, glisse sa cigarette entre ses lèvres. Elle tente vainement de lâcher un soupir, mais s'étouffe entre temps. Une vieille toux grasse vient détruire encore plus son allure de squelette tartiné de maquillage.

«-P'tin mais tu sais quoi tu fais chier là, allez dégage, va chercher ton père, il est long ce con !  »

________________

Pour être honnête, je ne me souviens pas d'un monde où quelqu'un voulait de moi. Sincèrement, qui voudrait d'une meule vivante à poils roux ? A l'orphelinat, ils se battaient tous comme des chiens pour plaire. Dans la plupart des centres, on se contente de se vendre par politesse. Mais à La Maison, nous entrions en guerre.
La bataille était sans merci, on aurait pu tuer pour s'échapper.

Voulez-vous vraiment savoir ce qu'était la vie à La Maison? J'en doute. Parce que peut-être, vous oubliez que l'humain est affamé d'insalubrités. Vous espérez inconsciemment une histoire terrifiante, où un tyrannique directeur viole ses petits protégés.
Mais sincèrement, ne croyez-vous pas qu'il existe bien pire ?

__________________________


«-Tiens, elle est plutôt velue celle là!
-Oh merde! Mec, quand je te propose des filles, toi tu mattes le monstre.
-Souvent, mes plus beaux diamants n'étaient que de vieux cailloux, tu sais ?
-Ouais ben là t'as choisi la fougère.
-Voyons voir... »

Accroupi, l'homme d'une quarantaine d'années vêtu d'un simple costume, tends sa main vers la petite. D'un geste doux, il écarte quelques mèches. Il sourit. Elle recule. Pendant un instant, les deux inconnus s'observent, pèsent l'insistance l'un de l'autre en silence, puis se perdent de vue. L'homme se lève et sort de sa poche quelques billets.

Marché conclu.

_________________________


"Bienvenue à La Maison", disait le grand panneau à l'entrée. J'ai toujours trouvé cette porte immonde. Avec un air de La porte des enfers de Rodin, on aurait pu finir dans le Styx rien qu'en regardant par la serrure. Même la meuf de D&CO avec du papier toilettes et des punaises ferait un truc plus accueillant. Mais 'faut croire que ça incite les parents. Je ne vois que ça, pour qu'on y déposent autant de mômes. En tout cas, si il existe des parents que ca démangent, vraisemblablement, ça a titiller les miens. Preuve étant, je n'ai même pas souvenance d'être venue au monde ailleurs que là.

Il paraissait qu'à notre sortie, on nous en disait plus sur nos parents. Histoire d'aller les retrouver, ces enculés chéris qui nous ont laissé crever avec amour. Qui sait- peut-être aussi leur demander de l'argent ? Leur dire que -DOMMAGE- mais nous sommes encore de ce monde et -VRAIMENT, DÉSOLÉS- on ne les aime pas, et on ne compte rien faire pour que la situation ne leur convienne. Fallait mettre une capote, papa.

Quoi qu'il en soit, ce n'était donc pas cette vague rumeur qui nous donnait envie de sortir en bonne et due forme de ce merdier. C'est pour ça que nous avons inventés les Tranchés.
VOTRE CARACTÈRE DE MERDE

//



VOTRE ARRIVÉE FOIREUSE AU PENSIONNAT

//

RP LIBRE OU MANIPULÉ

//


DERRIÈRE TA MÈRE

• PRÉNOM ou PSEUDO : C'est Choji les amis yeah. /musique de Dora/
• SEXE : Dans ta mère! /PAN
• AGE : Ne le dites pas trop fort!
• COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM : Mes personnalités multiples s'entendent bien ces temps ci, elles en parlaient autour d'un thé. Non j'déconne.
C'est la voix de Dieu qui me l'a dit, évidemment.



_____________________________________________________________________


    DC-Allan&Choji
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sae
Administratrice - Fondatrice
avatar

Sexe : Féminin Messages : 722
Age : 25 Inscrit le : 01/02/2010

MessageSujet: Re: Erza, Rousse. - Henri de Toulouse-Lautrec   Ven 11 Jan - 12:41

Insomniaque élu de mon coeur ! ♥
Je KIFF Erza. Rebelle quoi ! =D Et j'aime bien les rousses (qui puent) /PAN/. Je te prierais cependant d'arrêter de faire des référence à ma mère hein. Et surtout d'arrêter de rentrer dedans nanméoh !

J'aime tes légères retouches sur les titres. J'aime. J'aime. J'aime. Je t'aime. C'est toi, c'est le moindre truc qui devient tout de suite différent et plus amusant. Merde, épouse-moi !
Je dois aussi refaire ma présentation. Je pense gruger et reprendre un truc que j'ai déjà fait à adapter. Je parie que je finis avant toiiiiii ! - m'en fous je pourrais toujours RP avec Choji, depuis le temps qu'on le dit. xD Essaye de faire plus rapide sur la belle Erza, j'ai hâte de voir ce que tu nous prépares.

Bisouille sur ta fesse droite.

_____________________________________________________________________


Frédéric Beigbeder ▬ Fuir. Toujours. Et courir sans relâche. Et puis, un jour, s'arrêter pour dire à quelqu'un, en le regardant droit dans les yeux : c'est toi dont j'ai besoin, vraiment. Et le croire. Ce serait beau alors, de ne pas éclater de rire, d'avoir un peu peur, et de prendre des risques, de faire des trucs ridicules. Et de cesser de fuir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-matter.forumperso.com
 
Erza, Rousse. - Henri de Toulouse-Lautrec
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentation du personnage-
Sauter vers: