AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


 

Partagez | 
 

 Girls just want to have fun ♦

Aller en bas 
AuteurMessage
Charlie Cameron

avatar

Sexe : Féminin Messages : 16
Age : 22 Inscrit le : 13/01/2013

MessageSujet: Girls just want to have fun ♦   Dim 13 Jan - 19:19


LE PASSEPORT

      • NOM : Cameron
      • PRÉNOMS : Charlie
      • SEXE : Féminin
      • AGE : 20 ans
      • NATIONALITÉ : Anglaise


VOS SOUVENIRS IMPORTANTS

10 ans || Dans un pré

Ami 1« Charlie… Hm… est-ce que tu m’aimes ? »
Un silence.
La jeune Charlie regardait le jeune homme en face d’elle. Ils avaient tous les deux le même âge, environs quatorze ans. Ils se connaissaient depuis l’enfance, et avant ce jour-là, Charlie ne s’était jamais posé cette question. Est-ce qu’elle l’aimait ? Evidemment. Ils passaient leurs journée ensemble. Pourtant, lorsqu’il lui posa cette question, elle était incapable de sortir un seul son.
Ami 1« Charlie ? »
Elle regardait le garçon aux yeux tristes, tout en essayant de savoir ce qu’elle ressentait pour lui. Confusion. Pitié. Incompréhension. Léger pincement au cœur. Joie ou tristesse ? Elle ne savait comment interpréter tout ce qui se bousculait en elle. Elle s’en voulait terriblement de ne pas pouvoir lui répondre. Elle essaya, sans grand succès.
Charlie « Ehm… Je… Enfin voilà. »
Pathétique, n’est-ce pas ? Elle ne put pas plus s’expliquer. Le garçon s’en alla, les mains dans les poches, essayant de cacher sa déception.

17 ans || Londres

Elle marchait dans la rue, une capuche sur la tête, marchant les mains dans les poches. Comme à son habitude, elle s’amusait à jouer le rôle d’un dealer, proposant de la drogue aux gens qu’elle pensait inoffensifs pour elle. Et qui courraient probablement moins vite aussi. Elle avait finalement arrêté, voyant l’heure du dîner approcher à grand pas, et entendant son ventre gronder, à l’heure habituelle. Elle allait entrer dans un petit restaurant lorsqu’on lui tapota l’épaule. Elle se retourna lentement en haussant un sourcil, se demandant ce qu’on lui voulait.
Inconnu« Wesh. C’est toi qui vend d’la coke dans l’coin ? »
Charlie le regarda, l’air perdue, avant de se souvenir quel rôle elle jouait à l’instant. Elle se demanda ce qu’elle allait faire ; elle savait qu’elle allait se mettre dans une merde pas possible, et pourtant, elle ne cherchait pas à l’éviter. Elle a une fâcheuse manie de foncer droit dans les problèmes au lieu de les éviter.
Charlie« Ouais. T’en veux ? »
L’homme la regarda, à la fois étonné, sans doute de sa stupidité à cet instant précis, à moins qu’il n’y voie du courage. Qu’elle n’avait pas.
Inconnu« Il faut que je t’explique deux ou trois petites choses. Viens par là. »
Il attrapa son bras, le serrant fermement, l’entrainant dans une petite ruelle, à l’abri des regards. Charlie, elle, commençait vraiment à paniquer. Elle essaya de se débattre, sans pour autant réussir. Il s’arrêta finalement, la regardant d’un air impassible, laissant un silence s’installer, durant lequel Charlie se fit plus mal qu’autre chose. Il attendit qu’elle se fatigue inutilement pour reprendre.
Inconnu« Je ne sais pas ce qui m’étonne le plus. Que tu sois conne au point de croire que tu puisses vendre de la drogue, ou que tu sois conne au point d’essayer. »
Elle ne répondit pas. Elle revoyait tous les films de bagarres qu’elle avait vus dans sa tête. Elle voyait Catwoman, WonderWoman, toutes celles qui s’étaient battues comme des super-héros, sauf qu’elles étaient des super-héroïnes. Enfin bref. Son côté lâche la tiraillait, l’encourageait à fuir. Elle aurait bien aimé, mais il ne la lâchait… Ah, et bien si, il l’avait lâchée.
Inconnu« C’est bon, aller. Dégage. »
Elle n’eut pas besoin de se le faire dire une autre fois ; elle marchait d’un bon pas, donnant l’impression une allure assurée, même si en elle-même, elle espérait ne jamais recroiser ce type.

CHOSES A SAVOIR
- Lorsqu’elle est à court d’arguments, la même phrase revient ; « Ouais, bon. Voilà quoi. », et ce à quelques variantes près.
- Elle chante sous la douche.
-Elle ment très mal.
- Elle a toujours un paquet de pipas sur elle, qu’elle mange quand quelque chose la frustre.
- Elle n’arrive pas à dormir sans couette, quelle que soit la température.
- Il lui arrive fréquemment de chanter Girls Just Want to Have Fun, à la fois pour montrer son côté féministe, ainsi que pour se remonter le moral. Elle adore cette chanson.
- Elle aime collecter des objets inutiles. Trombones, porte-clés trouvés, rouge à lèvres vides, tout ce qu’elle pourrait trouver par terre. Elle se crée parfois des accessoires étranges avec, notamment un collier composé de trombones et d’un bout de ficelle, assez laid, mais qui regroupe un peu tous ses « objets » fétiches. C’est un peu son porte-bonheur.
- Elle aime envoyer des lettres à des inconnus.

♦ Charlie est fière de son prénom. Pour elle, c’est un acte de féminisme, de porter un nom de garçon.
♦ Charlie est célibataire, et hétérosexuelle. et vierge
♦ Charlie ne cuisine pas. Elle ne sait même pas allumer une plaque de cuisson. C’est donc pour cela qu’elle enchaine pizzas et fast-food.
♦ Charlie est un brin féministe. Elle déteste voir quelqu’un, ou se faire rabaisser juste parce qu’elle est une femme.
♦ Charlie est du genre à faire plein de choses en même temps : suivre une conversation, écouter de la musique, regarder la télévision, et peut-être même lire un livre.
♦ Charlie a peur de l’orage. Surtout, elle a horreur de rester seule pendant ses moments. Alors, elle sort de chez elle, et s’assoit à une table d’un bar le plus proche, se rassurant en quelques sorte avec les différents sentiments des personnes présentes.


VOTRE CARACTÈRE

« Charlie ? J’adore cette fille. Avec elle, on ne s’ennuie pas. Elle rit tout le temps, et pour un rien. Elle trouve toujours une connerie à dire, plus ou moins drole. En fait, elle arrive même à se faire rire toute seule. JE l’imagine bien seule chez elle, à penser à quelque chose, et éclater de rire sans raison apparente. »
Témoignage d’une amie de Londres

« Je l’aimais beaucoup. Enfin, en fait, je l’aimais tout court. Je le lui ai même dit, un jour. Mais elle ne m’a rien répondu. Au début, je l’ai mal pris, évidemment, mais après, ça m’est passé. Je savais que Charlie n’arrivait pas à savoir ce qu’elle ressent pour les gens. Lorsqu’on le lui demande, elle ne sait jamais répondre. C’est Charlie, c’est comme ça… »
Témoignage d’un ami d’enfance.


« Elle m’énerve. Je ne peux pas la voir, cette fille. Surtout dans mon magasin. Avant, elle adorait venir observer toutes les maquettes que je faisais, que ce soit des soldats de plomb, ou des maquettes du système solaire. Mais elle est tellement maladroite, qu’elle m’en a cassé une dizaine. La prochaine fois que je la vois trainer autour de mon magasin, j’appelle les flics. »
Témoignage d’un gérant d’un magasin de maquettes.

« Cette fille est… Etrange je dirais. Bon, je ne la connais pas, certes, maisle peu que je connais… Hum, voilà quoi. Une fois, sans aucune raison, alors que je marchais dans la rue, elle est venue sur moi. Oui oui, sur moi. Elle a bondi sur mon dos, et m’a pris pour un cheval. Vraiment étrange cette fille. »
Témoignage d’un presque-inconnu.

« Charlie ne se prend pas la tête. Elle semble naïve, comme ça, mais en fait, pas du tout. Si elle prenait la peine de réfléchir, elle pourrait arriver à de grandes choses. Je pense qu’elle a une sorte de flemme de réfléchir, de penser. A moins qu’elle ne préfère juste prendre les choses comme elles viennent, sans forcément être sur ses gardes. »
Témoignage d’un professeur de collège.

VOTRE ARRIVÉE AU PENSIONNAT

Elle n’avait nulle part où aller. Quelle idée aussi de partir de chez ses parents, sans job, sans études, sans rien. Sur un coup de tête en plus ; Charlie voulait simplement avoir son indépendance. Et un petit chien. Etant donné que son père y était allergique, c’est en pensant en adopter un qu’elle emménagea dans un petit studio. Petit hic : elle n’avait pas d’argent. Au début, elle se débrouilla avec un salaire de serveuse, et puis, elle s’est rendue à l’évidence : elle n’y arriverait pas. En tous cas, pas sans poursuivre ses études, ou avec son petit salaire.

Elle chercha alors une école pas trop chère, n’importe où. C’est comme cela qu’elle tomba sur L’Horizon. Sans plus chercher, elle s’inscrivit en envoyant son dossier en écosse. Elle était toute excitée de faire ce voyage, et de partir « aussi loin ». Elle était allée à Paris, certes, mais elle avait son meilleur ami à l’époque, et ses camarades de classe. Là, ce serait l’aventure la plus totale. Et elle était toute excitée en y pensant… Jusqu’à ce qu’elle arriva. Sous l’orage et une pluie battante.

♦ ♣ ♦

Trempée jusqu’à la moelle, elle entra dans le batiment, cherchant à échapper à l’orage. Elle ferma bien vite la porte derrière elle une fois entrée, et ferma les yeux. Elle chercha son lecteur cd dans son sac, avant d’y mettre son disque contenant sa chanson préférée, Girls just want to have fun.

Elle se concentra sur les paroles de la chanson un long moment, avant se s’apercevoir qu’on lui tapotait sur l’épaule. Elle ouvrit les yeux.

Inconnu ▬ « Vous êtes la nouvelle, c’est ça ? »

Elle s’empressa d’enlever son casque avant d’hocher la tête pour acquiescer.

Inconnu ▬ « Suivez-moi. »

Ce qu’elle fit. Il la conduisit jusqu’à un bureau, où elle s’assit. Là, il lui demanda de signer des papiers, ce qu’elle fit aussi, sans chercher à savoir ce que c’était. L’aventure commençait, et elle n’avait aucune carte en mains cette fois-ci. Pas moyen de tricher.


RP LIBRE

18 Ans || Voyage à Paris
Charlie ▬ « Paris ! Paris… Oh mon dieu ! La Tour Eiffel !
Camarade de classe ▬ Bah oui Charlie… On est vraiment à Paris, hein. »

Charlie regarda celui qui venait de parler, avant de lui envoyer un « Ta gueule, tu m’emmerdes », pour avoir osé la couper dans son élan de joie intense. Toute la classe était à Paris, pour un voyage scolaire. Elle habitait encore à Londres, à cette époque, et n’avait jamais quitté son train train quotidien. De plus, Paris était une ville qui la fascinait. Elle avait cherché des photos, des descriptions dans les livres, pour pouvoir imaginer cela. Rien que la gare, après être passé dans le tunnel sous la manche, lui avait paru merveilleux.

Ils étaient dans un car, direction la Tour Eiffel. Comme vous avez pu le remarqué, beaucoup ne partageaient pas son enthousiasme, mais elle s’en fichait éperdument. C’est comme un rêve qui se réalisait, et elle voulait en profiter complètement.

Enfin, le bus s’arrêta devant le monument. Tout le monde descendit, blasé par ce long voyage, tandis que la jeune fille que nous suivons depuis le début de cette histoire, descendit dans les premiers, les yeux éblouis par les nuages qui s’accumulaient autour de la tour.

Charlie ▬ « Hey, Eth’ ! Tu m’prends en photos ? Please ? »

Sans attendre plus longtemps, la jeune femme mit dans les mains de son ami son appareil photo, avant d’aller se poster devant le monument, prenant la pose comme si elle portait la Dame de Fer d’une main. Quelques photos et quelques gouttes de pluie plus tard, tout le monde était de nouveau dans le car, prêt à partir de nouveau. Charlie s’amusait aux cartes avec son ami, attendant l’arrivée à l’hôtel. Lui, il finit par s’endormir sur son jeu de cartes, et elle en profita pour observer son jeu, se disant qu’ils reprendraient la partie une fois qu’il sera réveillé. Trouvant le temps trop long, elle sortit un stylo de son sac, avant de dessiner des lunettes et une moustache sur la figure du dénommé Ethan. Elle prit une photo de lui ainsi, pour en garder un souvenir, souriant devant sa connerie.

♦ ♣ ♦

Un orage éclata, faisant trembler les murs de l’hôtel. Charlie sursauta, avant d’ouvrir les yeux, terrorisée. Elle regarda où elle se trouvait, avant de se lever, prenant une lampe pour éclairer son chemin, sortant de la chambre en pyjama.

Elle alla trouver son ami, qui ouvrit un œil presque au moment où elle entrait dans sa chambre.

Ethan ▬ « Hum ?
Charlie ▬ J’ai peur.
Ethan ▬ Viens là. »

Sur ces mots, il lui fit une place dans son petit lit grinçant, où elle se coucha. Il lui mit sur les oreilles son casque audio pour cacher les bruits de l’orage, avant de lui prendre la main. Charlie ferma bien vite les paupières, rassurée par la présence de son ami, et s’endormi.



DERRIÈRE L’ÉCRAN

• PRÉNOM ou PSEUDO : Panch’
• SEXE : Féminin
• AGE : ~
• COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM :Par SoS :3




Dernière édition par Charlie Cameron le Lun 14 Jan - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sae
Administratrice - Fondatrice
avatar

Sexe : Féminin Messages : 722
Age : 25 Inscrit le : 01/02/2010

MessageSujet: Re: Girls just want to have fun ♦   Dim 13 Jan - 23:45

YAW - JE M'OCCUPE DE TA VALIDATION.

Alors, d'un point de vu GÉNÉRAL : ça me plait bêtement et simplement. Déjà si on regarde d'un côté purement orthographique, t'es proche du très bien. Peu de fautes, quelques soucis par-ci par-là mais difficilement dénichable. Après, je retiens quand même quelques répétitions par moment, des phrases qui auraient pu être mieux tournées - rien de dramatique cependant, je chipote oui !

Concernant ton personnage, elle a ce quelque chose de frais, d'un peu naïf sans pour autant vouloir se laisser faire et un côté maladroit qui la rend juste super attachante. Sérieux elle est géniale la Charlie. Tu nous sors pas des idées rocambolesques, un passé de ouf, ni une grande torturée de la vie, tu prends du simple et tu en fais quelque chose d’extraordinairement réaliste et plaisant. J'adhère à 100%. Mais regardons dans le détail les plus et les moins de ta jolie fiche ! ;D

Pour la partie des SOUVENIRS :
Je ne reviens pas sur l'orthographe et tout ça, j'en ai déjà assez dit. Fin, je peux toujours t'illustrer le défaut de répétition auquel j'ai fais référence si tu veux, par exemple ici : "Elle marchait dans la rue, une capuche sur la tête, marchant les mains dans les poches." Par contre je n'ai pas parlé de la mise en page que tu as prit le temps de soigner, donc j'en profite et le dit maintenant : c'est très bien ! Petit bémol pour ce passage avec une autre répétition beaucoup plus fragrante (faute de frappe ou de c/c je pense, donc rien de bien méchant hein) : " Pathétique, n’est-ce pas ? Elle ne put pas plus s’expliquer. Le garçon s’en alla, les mains dans les poches, essayant de cacher sa déception.Pathétique, n’est-ce pas ? Elle ne put pas plus s’expliquer. Le garçon s’en alla, les mains dans les poches, essayant de cacher sa déception."

J'ai aimé la scène de la déclaration, qui montre qu'elle a du mal avec les sentiments et qu'elle ne sait pas vraiment elle-même ce qu'elle ressent. Elle me donne l'impression au fond, de n'avoir jamais vraiment aimé et de ne pas savoir ce que c'est. Pour la scène où elle joue les dealers, ça montre qu'elle a le goût du risque, même si elle se lance un peu trop sans réfléchir. J'ai beaucoup aimé la réflexion du mec : " Je ne sais pas ce qui m’étonne le plus. Que tu sois conne au point de croire que tu puisses vendre de la drogue, ou que tu sois conne au point d’essayer. " Tes scènes sont toujours simples, mais décrivent très bien ton personnage et son univers. Encore une fois j'adhère. Petit soucis au niveau de l'âge cependant. Tu as mis dans le titre qu'elle avait 17 ans et tu as dit : "Quelle idée, aussi, de jouer aux dealeuses, surtout à vingt et un an !" - coupiiiine ! xD

Tu as bien fait de rajouter la partie "à savoir" qui était rigolote et intéressante. C'est des petits détails qui la définissent bien au fond.

Pour la partie CARACTÈRE : rien à redire. J'ai toujours aimé l'idée des témoignages et tu as donné divers points de vue qui la caractérisent bien. C'est donc ok !

Pour la partie ARRIVÉE : Je vais me répéter et je m'en excuse, mais encore une fois je n'ai rien à redire. Tu as pensé au contrat, tu avais tes raisons pour venir, t'as planté le décor, le pourquoi du comment, bref : niquel !

La partie RP LIBRE : c'était sympa à lire. J'aime bien le côté "hyper optimiste ultra motivée" de Charlie - et encore plus le fait qu'elle envoie se faire voir ceux qui brisent ses moments. Elle est simple, pleine de vie, rigolote, s'amuse d'un rien. Je l'adore. ♥ Petit plus pour la scène toute mignonne de l'orage, que je ne peux qu'aimer vu que j'ai moi-même une sainte horreur du tonnerre !

En CONCLUSION et sans plus tarder, je n'ai qu'une chose à dire : tu es grandement validée ! T'écris vraiment bien et je suis bien contente de t'accueillir parmi nous. J'espère avoir dit tout ce que je devais te dire - il est fort possible que j'ai oublié des trucs au passage, mais c'est pas grave. Sache désormais que tu vas intégrer le clan des BLADE et que tu commences en tant que Néophyte. Tu peux dès maintenant créer ta fiche de lien, poster dans les demandes de RP et créer ton journal intime si tu le désires. Bref, fais ce que tu veux.

Je te renouvelle une fois de plus mes vœux de bienvenue ! Amuse-toi bien parmi-nous. =)


_____________________________________________________________________


Frédéric Beigbeder ▬ Fuir. Toujours. Et courir sans relâche. Et puis, un jour, s'arrêter pour dire à quelqu'un, en le regardant droit dans les yeux : c'est toi dont j'ai besoin, vraiment. Et le croire. Ce serait beau alors, de ne pas éclater de rire, d'avoir un peu peur, et de prendre des risques, de faire des trucs ridicules. Et de cesser de fuir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-matter.forumperso.com
 
Girls just want to have fun ♦
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentation du personnage :: Validés-
Sauter vers: